Internet – l’illusion démocratique

Nombreux sont ceux qui prétendent qu’internet est libre, démocratique, transparent et impartial. D’autres en font un outil tellement révolutionnaire qu’il pourrait renverser l’ordre établi grâce à des mécanismes de participation directe, populaire et généralisée à la vie politique. D’autres, enfin, affirment que la diffusion gratuite de l’information sur les réseaux sociaux affranchira de l’influence des grands groupes médiatiques.

Toutes ces idées reposent sur des prémisses fallacieuses. Non ! La gratuité  n’est pas la liberté ! Une fois la confusion dissipée, plusieurs questions s’imposent : qui détient les données des utilisateurs ? Comment sont-elles utilisées ? A quelles fins ? Les technologies de l’oppression ne visent qu’une chose : nous libérer de la liberté. Plus elles nous connaissent plus leurs algorithmes s’affinent, et plus elles veulent nous libérer du fardeau de choisir.

Mais il est encore temps de réagir ! Nous pouvons décider d’en finir avec la délégation et nous organiser autrement, en construisant et en élargissant des sphères d’intimité nous protégeant des injonctions à l’obscénité automatisée, à la pornographie émotionnelle et à la transparence radicale.

IPPOLITA (groupe de recherche interdisciplinaire créé en Italie en 2004)
Editions de la Différence – 2016

 

Laisser un commentaire